Historique & Territoire

Historique

En juin 1986, monsieur Gilles Doucet, ayant perdu son fils de douze ans à la suite d’un cancer, souhaite mettre sur pied, à Charlesbourg, une maison du type Maison Michel Sarrazin. On lui recommande de rencontrer Marielle Ouellet-Chéron, infirmière ayant de l’expérience avec les personnes en fin de vie et avec ce type de maison. L’intuition de madame Ouellet-Chéron était qu’une seconde Maison Michel Sarrazin, à Charlesbourg, lui semblait ni réaliste ni être un besoin évident pour la communauté.

 

Chemin faisant, madame Ouellet-Chéron trouve une idée novatrice : créer un réseau d’entraide pour les personnes atteintes de cancer et leurs proches afin de transformer les temps d’attente, d’isolement et de détresse, en des temps de ressourcement, de solidarité et de renouvellement. C’est ainsi qu’en octobre 1986, une dizaine de bénévoles issus de la communauté de Charlesbourg se rencontre pour concrétiser et mettre en place cette merveilleuse idée. Une fois le support administratif complété et l’équipe formée, le Centrespoir Charlesbourg ouvre ses portes le 2 avril 1987. Par la suite, et pour les 30 prochaines années, s’enchaîneront avec passion, accomplissements, défis et cœur à l’ouvrage.

 

2 avril 1987 : Ouverture du Centrespoir Charlesbourg

 

28 avril 1987 : Officialisation des lettres patentes

 

1987-1988 : 50 personnes atteintes du cancer et leurs proches bénéficient de l’ensemble des services.

 

En 2017-2018, ce sont plus de 290 suivis qui ont été effectués pour les personnes atteintes de cancer, leurs proches et les personnes endeuillées.

Territoire

Le Centrespoir dessert le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN). Pour les personnes habitant à l’extérieur de ce territoire, il est possible d’offrir de l’écoute téléphonique ainsi que des rendez-vous téléphoniques.